L’histoire de l’église

9 novembre 2019

Decouvrez l’histoire de notre église de Saint Didier

Première église Saint-Didier

Située au centre de la ville, elle a pris la place d’une vieille église que la tradition hagiographique faisait remonter au viie siècle avec Agricol d’Avignon comme fondateur. Mais le premier texte qui la signale est daté de 1008 lors d’une donation de Saint-Didier et de sa manse faite par l’évêque Rostaing d’Avignon à l’abbaye de Montmajour.

Une église gothique

L’édification d’une nouvelle église est due à la présence des papes d’Avignon. Ce fut le cardinal Bertrand de Deaux qui, dans son testament, imposa à ses héritiers de faire construire sur sa succession une église. Cette clause fut avalisée par Innocent VI le 22 novembre 1355. Le prix-fait de sa réalisation fut signé le 4 mai 1356 devant notaire avec 4 lapicides de la région qui ont formé une société pour la construction afin de se partager les profits et les risques2. Ces quatre lapicides sont :

  • Jean Postier, de Salon-de-Provence, qui a travaillé sur le Palais des Papres,
  • Guillaume Ébrard, originaire de Saint-Maximin,
  • Guilhem Payslotros, de « Santo molano de insula », qui se désiste peu après,
  • Jaume Laugier, qui doit âtre jeune car c’est son père qui signe.

Ils sont placés son le contrôle de Jaume Alasaud, maître maçon originaire d’Avignon. Il a déjà réalisé l’abside de la chapelle Notre-Dame-des-Miracles à partir de 1326, travaillé sur la collégiale de Villeneuve-lès-Avignon en 1333. Il a élevé la tour de Trouillas au Palais des Papes en 1339. En 1340, il supervise l’élévation de murailles du cloître du Palais-Vieux. Il est actif jusqu’en 13663.

L’église a été construite en trois ans et quatre mois et consacrée le 20 septembre 1359. En l’état, cet édifice est considéré comme le plus caractéristique du gothique avignonnais

Comment s’y rendre

Si vous ne savez pas comment y aller cliquez ici.